2015-09-20 -TriaLONG - Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2015-09-20 -TriaLONG - Will

Message  WiMo le Lun 21 Sep - 22:26

Un long CR pour le TriaLONG Wink

CONTEXTE :
Je voulais tenter un half cette année, ça aurait pu être St lunaire et au final, je me rabats sur le trialong pour le faire avec les trinos.
J’ai traîné mon collègue Raphaël qui est plus aguerri aux formats longs et reprend un peu de rythme après une année de blessure.
Après quelques M en mai/juin et un plan d’entraînement démarré fin juin, un M en phase de prépa pas top (La Ferté Bernard),  nous y voilà.
Je me fixe comme objectif de faire au pire le double de mon temps sur M (et bien sûr de finir), soit 6h45 max et un temps honorable pour moi et mon niveau serait en dessous de 6h30.

LA VEILLE :
On arrive le samedi avec la team moquette sur les lieux dans des roulotes (merci encore Olivier d’avoir géré la logistique). On prend nos marques les autres vont retirer leur dossard (pour ma part, j’ai le mien depuis jeudi, Raphaël est passé à la fédé le jeudi).
On va regarder le parcours de cap. Bien sableux (j’ai étudié 2 ans à Fontainebleau et ne suis pas surpris de retrouver le terrain que je pratiquais en cap pendant cette période).
On part faire un petit tour de vélo pour se dérouiller un peu. Ça me permet de remettre la machine en route après 2 semaines de relative inactivité causée par une bonne Rhyno.  J’ai bien fait, la cale gauche devait être mal serrée et a bougé. On part donc et on se sépare en 2 groupes. Avec Luc on décide de tester tranquillou la nouvelle section (première année, 3 changements de parcours dont 1 3 jours avant la course). Olivier, Olive et Damien vont tester le premier coup de cul.
Retour au bercail, je commence à régler ma cale sur le parking et Raphaël me trouve par hasard. On retourne à la roulotte, je galère encore un bon moment pour régler la cale.
Pour le dîner, direction la pizzeria à Bois le Roi. Beaucoup prennent des pâtes. Le Mac nous fait baver avec une calzone. Je me « lâche » sur la crème brulée, n’étant pas fan des sorbets que la majorité prend.
Retour à la Roulotte, on prépare le petit dej et les affaires pour le lendemain (surtout moi vu que Florine et Johan dorment dans la chambre à part, je voudrais éviter de réveiller le petiot). On règle les réveils sur 6h00.
Habitué à avoir un bruit de fond pour m’endormir, je mets un peu plus longtemps à m’endormir. Pas stressé, juste pas habitué à tout ce silence oppressant autour de moi :p

LE JOUR J
6h00 le réveil d’Olivier sonne. Je me lève pour aller éteindre le mien en back qui va sonner (6h01) trop tard les premières notes de San Ku Kaï résonnent. 6h02 celui de Raph sonne.
On prend le petit dej, et Olivier nous fait la promo de son anti-bué. J’ai entendu pas mal de monde me dire que c’était pas efficace. Je décide de tester quand même, de toute façons, sans correction, je ne suis pas à çà prêt.
Le petite dej est fourni , mais sans excès et conforme à ce que je mange tous les matins, fromage blanc, pétales de maïs, en extra, le gatosport pour l’occasion et je remplace le café habituel par de l’eau simple histoire d’éviter d’abimer l’estomac inutilement.
On finit de préparer les affaires et on se dirige tranquillement vers le plan d’eau. Avec le recul, la formule de la roulotte est vraiment bien tant on gagne sur le stress du parking et de l’horaire.
Il fait froid et je me dis que je vais ajouter une paire de gants sur ma checklist pour l’avant course.
Première édition et  ses imperfections : « l’entrée du pav c’est plus loin », on va à l’endroit indiqué, «  non c’est là bas », le là bas étant l’endroit d’où on nous avait renvoyé.
On attend les arbitres et la j’apprécie les poches de mon sweat. Il ne fait vraiment pas chaud (8/9°C)
Les arbitres arrivent et à la vérif Raphael à droit à une remarque sur l’emplacement de sa plaque de cadre (fixée entre la douille de direction les 2 tubes, fixation logique vu la forme de la plaque de cadre. Je suis bien content de l’avoir changée sur la tige de selle la veille.
On rentre dans le par et la on a la désagéable surprise de voir qu’il y a très peu de place pour poser les affaires ; On se prépare tranquillement, en retardant au plus tard opssible le moment où il va falloir affronter le froid en chaussant la combi.
Vu la place, obligé d’aller mettre les affaires dans le sac, je garde quand même le portable pour prendre une photo. Finalement c’est Olivier qui shoote.
On est prêt, le plan d’eau est toujours bien brumeux et on ne voit vraiment pas les bouées. Bon moi ca change pas des masses. Une petite photo entre Trino.  Je vais m’échauffer un peu dans l’eau. Mes pieds et mains dans l’eau froide me rappelle l’intérêt de la combi. Au finalé, l’eau ne paraît pas glaciale (mais reste froide quand même).
Les sifflets, je rejoins la plage ; Pas de salve d’applaudissement, dommage, c’est un petit rituel bien sympa.
La corne sonne, c’est parti.

LA COURSE
La natation :
C’est dense au départ je vois une espèce de grand voile de brume, jusqu’à un moment où apparaît un masse jaunâtre, la première bouée  ca bastonne pas mal, pas assez de distance pour étirer les furieux. Première ligne droite, seul le Soleil est visible et on semble aller dans cette direction, je trace sans trop relever la tete. A part un gars qui m’aura fait boire une bonne tasse (genre celle qui remplit l’estomac de l’eau dans laquelle on nage).  Niveau rythme, je mets un max de bras, un minimum de jambes. Pas de gros problème. L’australienne ne me coupe pas le rythme comme à la Ferté la deuxième boucle se passe relativement bien jusque la fin ou les doigts touchent le fond, je me relève pensant arriver à la sortie, mince j’ai dérivé et perdu quelques secondes pour repartir.  La sortie arrive je regarde ma montre 41’. Objectif de 42’ tenu (temps que j’ai réalisé à Vendôme sur cette distance).

Vélo :
J’arrive au parc, pas mal de vélo encore. Les autres trinos sont là. Je suis étonné de voir Laurent, je retrouve Olivier, Damien qui quitteront le PAV.  Je suis même en avance sur Olive et Luc, cool.
Je me change, je démarre, je ralentis pour passer la palette posée sur un fossé à la sortie du pav. J’enfourche le chrono et je me mets sur les prolongateurs. Le désormais traditionnel début de crampe dans le fessier droit fait son apparition, je ne force pas trop dans le faux plat montant, le temps que ça passe. Je croise Olive on s’encourage mutuellement.
Bonne chose qu’on n’entame pas direct par le coup de cul , il arrive, je le monte au train sur le 39x28.
Arrive le premier rond point, j’entends les encouragements de Marie qui me prévient que « c’est le bordel », en effet 2 routes à gauche, un gars part le plus à gauche, je vais pour le suivre et là, pas la bonne voie, la reco m’aura fait gagner quelques secondes et j’enc haîne sur la bonne route.
J’essaye de boire un peu et je commence à me sentir pas super, les premiers effets de la tasse ?
Luc très affuté en vélo me passe. Le bougre, il va vite. Mais je suis dans le rythme et sensations que je m’étais fixé : appuyer légèrement et mettre de la cadence.  Je reprends plus de concurrents qu’ils ne me doublent. Les encouragements de Marie au rond point. Niveau rythme, je suis pas mal
Malgré tout, l’estomac a du mal, pendant 1/2h, je n’arrive pas à avaler quoique ce soit, à chaque gorgée je suis à la limite de vomir. La grande descente. Pas à l’aise, Olive me rattrape à son tour. Je le reprends dans le 2ème coup de cul, il me reprend sur la fin mais reste à portée de vue. Dans une petite bosse je reviens sur lui, fort de l’élan et la 80 à l’arrière et la au moment ou il change de plateau le bruit symptomatique du déraillage, je lui lance un petit d’encouragement.
J’arrive à boire un petit peu. Quelques kilomètres plus loin la barre passe. Je reprends encore quelques gars dans les plaines.
On attaque le 2ème tour, je profite de la grosse montée pour manger mon sandwich au grison. Elle pique. je prends un bon rythme. Les positions se tassent. Quelques tricheurs qui draftent me passent, un d’eux prend ma roue et quelques mètres plus loin un arbitre le rappelle à l’ordre. Arrive le 60 et là, plus de jus dans les jambes, la moyenne chute drastiquement autour de 25. Ca sent la facture du manque d’alimentation pendant la 1ere demi-heure. L’Olive me repasse  et je le vois s’éloigner. Vers le km70, aidé par un parcours plus facile, ça commence à revenir. Pas flamboyant, mais je reprends de la vitesse. J’arrive sur la fin du parcours et la je vois un gars en VTT avec un dossard. Courageux le gars. Et puis un beau peloton de drafteurs. Je leur lance un ca va pas trop dur un half en peloton, j’ai droit à une réponse que la bien séance m’empêche de retranscrire.
J’arrive à la base. Un peu mal au cou et dans les bras à force d’avoir tenu la tenue aéro dès que je pouvais, mais surtout j’ai le bide douloureux . j’arrive au parc à vélo, mas petite femme est là avec le fiston. Ca fait un bien fou au moral (bien plus que sur un M). Je cours un peu pour lancer ma course à pied, je pose le vélo après environ 3h.

CAP :
Aller c’est parti pour 20 bornes en 4 tours de 5 km.
Premier ravito, je prends un peu de coca pour aider. Une fois passé la foule je vide la vessie. Ca fait du bien mais pas assez, la douleur devient insupportable. Pas question d’abandonner, mais obligé de marcher. Je m’arrête pour essayer de vomir, mais rien à faire, je repars doucement.
Second ravito, coca et je vois quelques serviettes. Je me planque derrière un arbre (n’insistez pas vous n’aurez pas de détails).
Ca ne résoud pas complètement, mais au moins ca rend les douleurs abdominales supportables. Je ralentis de temps à autre.
Je me fais doubler par Raphaël  et Damien dans ce tour. Les petits mots de soutien aident bien.
3eme ravito, les trinos sont là, mais il faut que je m’arrête, je commence à vraiment manquer de jus. J’ai un coup de mieux que la fin du 3me et plouf l’hypo .
Je crois que c’est là que je vois un gars me parler et que je mets plusieurs secondes à réaliser que c’es Laurent qui me demande où j’en suis.
Dernier tour, je retrouve un peu de lucidité et c’est le moment que mon mollet gauche commence à se contracter tout seul tirant sur l’Achille. Je m’arrête étire tout cà, marche, recours, étire …
Ça finit par passer et j’arrive à courir sur le dernier kilo.
Les trinos sont à l’arrivée et je les entends, le coup de moins bien est passé et je passe la ligne, content d’en finir en 6h24.

Bémol en ce qui me concerne, mon sac contenant mon coupe-vent et mon sweat trino a disparu de la consigne. Vu le nœud que j'avais fait sur la sangle et bien déposé au centre de la consigne, impossible qu'il ait été pris "par erreur".

Sur le Tri en lui même, dommage qu'on ait manqué de place.
Le plan d'eau est super propre (pas une seule algue), le parcours vélo très roulant et juste quelques passages délicats, la CAP c'est selon qu'on aime faire de petites boucles ( ma préférence) ou plus longues , mais en sous bois on est protégé du Soleil.

BILAN
J’ai eu quelques coups de moins bien (de très mou pour reprendre Duchnord Wink ) mais je ne suis pas mécontent de ma course :
- Il y a 1 semaine ½, j’étais cloué au lit.
- La nat et le vélo sont dans le plan que je m’étais fixé, dans des temps honorables, sans être exceptionnels.
- La Nat je finis dans le troupeau
- Le vélo, j’ai du me maintenir à ma place
- La CAP qui était le point d’interrogation et s’est avérée plus compliquée que prévue est passée au mental (bienfaits des séances de vélo de 110km sous la flotte et dans le vent en solo).
- Cela m’a confirmé que je préfère la gestion sur le long à l’intensité du court.

Je clôture donc ma saison assez satisfait de ce premier half, même si ça aurait pu mieux se passer. Je finis en meilleur état que sur le M de Vendôme où j’arrivais à peine à marcher.
Déjà je pense à la prochaine saison. Un format XL pour mes 40 piges ou rester sur half et progresser et durcissant les parcours ? La folie où la raison ? Hourtin/Chtriman ou Vendôme/Cublize + St Lunaire ?
Le temps est au repos et je vais laisser passer quelques jours avant de regarder les objectifs 2016. La tendance est d’améliorer mes perfs sur M/Half la saison prochaine.
avatar
WiMo

Messages : 252
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 41
Localisation : Epône

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2015-09-20 -TriaLONG - Will

Message  Le Mac le Mar 22 Sep - 21:56

Merci Will pour ce 1er CR du WE qui j'espère va en appeler d'autres !
Bravo pour avoir vaincu ce 1er half
Bonne recup
Steph

Le Mac

Messages : 127
Date d'inscription : 03/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chapeau monsieur !

Message  Luc dit OUI OUI le Ven 25 Sep - 16:21

Bravo WIL !

Un half a part pour les warriors Embrunmanisés c'est tout de même pas une ballade en forêt !

Merci pour ce moment de camaraderie et de partage, c'était super sympa !

A bientôt à l'entrainement et bonne récup !
avatar
Luc dit OUI OUI

Messages : 17
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2015-09-20 -TriaLONG - Will

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum